Pensez à mettre à jour votre navigateur

Vous utilisez une version obsolète d'Internet Explorer. Bon nombre de sites Web ne prennent plus en charge Internet Explorer 6 et vous ne pourrez plus accéder à ces sites avant d'avoir effectué la mise à jour de votre navigateur.

Vous n'êtes pas sûr ?

Visitez la page de support Microsoft.

Ce site reste consultable mais de manière beaucoup moins optimale qu'avec un navigateur récent.

Utilitaires Menu Catalogue Avantages

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


Ancien régime à Consulat - Épaulettes d'officier - La paire

  1. À partir de 210,00 €

    12 à 16 semaines de délai

    Commander

Quand la révolution arrive, les épaulettes sont des accessoires militaires d'apparition "récente".
Sous Louis XIV on commence à doter les uniformes de pattes sur les épaules pour bloquer les banderoles de giberne et autres.

Rappel des distinctions des grades :
- COLONEL :
les 2 épaulettes sont garnies de bouillons d'épinard (grosses torsades).
- CHEF DE BATAILLON OU CHEF D'ESCADRON :
sur l’épaule gauche, une épaulette comme le colonel et sur l’épaule droite une contre-épaulette (pas de franges).
- CAPITAINE :
sur l’épaule gauche une épaulette en galon du métal des boutons, ornée d’une frange à graines d’épinard seulement et sur l’épaule droite une contre-épaulette.
- LIEUTENANT :
comme le capitaine, le fond de l’épaulette et de la contre-épaulette (pas de franges) traversés dans leur longueur d’un cordon de soie rouge (absent très souvent, en pratique nos épaulettes de lieutenant et de capitaine sont identiques) .

Petit à petit il apparait que ces "pattes" d'épaules pourraient être décorées et permettraient d'identifier le garde de celui qui les porte, les épaulettes apparaissent!
Au début elles sont très étroites, les épaulettes des débuts de la révolution sont encore peu développées, très souples et iront progressivement en s'élargissant et en durcissant jusqu'à devenir longues, très rigides et dotées de "sur élévateurs" pour donner une impression de forte carrure sous Louis Philippe.

Longueur (sans les franges) : 14 cm.
Largeur : 45 mm

haut de page