Pensez à mettre à jour votre navigateur

Vous utilisez une version obsolète d'Internet Explorer. Bon nombre de sites Web ne prennent plus en charge Internet Explorer 6 et vous ne pourrez plus accéder à ces sites avant d'avoir effectué la mise à jour de votre navigateur.

Vous n'êtes pas sûr ?

Visitez la page de support Microsoft.

Ce site reste consultable mais de manière beaucoup moins optimale qu'avec un navigateur récent.

Utilitaires Menu Catalogue Avantages

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


La cavalerie d'élite de Napoléon, Éditions Quatuor. RARE ET SUPERBE!

  1. 495,00 €

    En stock, expédié sous 24 à 72h

    Commander

Tirage à 150 exemplaires seulement, tous numérotés.
Considéré comme le plus grand des peintres d’uniformes, à la fois par sa précision uniformologique et par sa qualité artistique, Lucien Rousselot a véritablement réalisé son chef d’œuvre avec cette suite d’une centaine de planches où est mise en scène la cavalerie d’élite de Napoléon, au bivouac ou pendant la charge, au cours d’un défilé, ou en campagne, ceci en grand format, et dans une qualité graphique éblouissante. Ces quatre vingt onze planches toutes plus merveilleuses les unes que les autres, colorées, puissantes, comme prises sur le vif, sont toutes accompagnées d’un texte de l’historien militaire américain Edward Ryan, texte explicatif situant la scène en question et détaillant les uniformes des cavaliers représentés, distinguant les uniformes de parade, de ville, de garnison ou ceux portés en campagne. Précédée d’un historique sur la cavalerie de la Garde, voici donc en détail la liste de ces fameuses planches sur cette cavalerie, et qui constitue la partie I de notre ensemble : dragons (25 planches), chasseurs à cheval (27 planches), chevau-légers polonais (25 planches), grenadiers à cheval (13 planches), précédées d’un portrait à cheval de l’Empereur.

La deuxième partie est le descriptif de l’organisation de cette cavalerie, et la troisième est consacrée aux faits héroïques de ces cavaliers d’exception, à leurs actions d’éclat, leurs charges, la cavalerie étant alors, et devant le rester encore pendant un bon siècle, une des armes parmi les plus redoutables. Ainsi seront particulièrement évoqués, et fort en détail, les exploits de Lasalle à Vicence en 1796, de Pajol à Winterthur, de Kellerman à Marengo, de Montbrun à Somo-Sierra, de Murat à Heilsberg, de toute la cavalerie au Mont Saint Jean, et ce parmi d’autres charges également évoquées dans ce livre et qui ouvrirent, pour la plupart, les portes de la victoire. Enfin ajoutons que ces deux parties sont elles aussi très illustrées, et par une iconographie totalement inédite (dont huit autres magnifiques peintures de Rousselot parfaitement inconnues), soit environ une centaine supplémentaire de documents en couleurs, en provenance d’une collection privée.

haut de page