Pensez à mettre à jour votre navigateur

Vous utilisez une version obsolète d'Internet Explorer. Bon nombre de sites Web ne prennent plus en charge Internet Explorer 6 et vous ne pourrez plus accéder à ces sites avant d'avoir effectué la mise à jour de votre navigateur.

Vous n'êtes pas sûr ?

Visitez la page de support Microsoft.

Ce site reste consultable mais de manière beaucoup moins optimale qu'avec un navigateur récent.

Utilitaires Menu Catalogue Avantages

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


Un peu d'histoire: cavalerie légère, du mirliton au kepi, 2 siecles de mode militaire.

  1. Prix sur devis, contactez-nous

    Délai non renseigné

A l'aube de la révolution, les cavaliers légers portent une coiffe en forme de cône se rétrécissant vers le haut: le MIRLITON. Cette coiffe va subir de nombreuses évolutions pour aboutir au képi actuel.

Le mirliton évolue en SHAKO MIRLITON durant la révolution et l'Empire. Cette coiffe ressemble au shako, le tronc de cône est maintenant élargi vers le haut mais est encore dotée de la flamme qui peut soit s'enrouler autour du fût, soit se porter pendante sur le côté. Elle est dotée d'une visière et d'une cocarde portée sur le côté.
La flamme disparait sous l'Empire et le cocarde se porte habituellement devant. sauf dans la légère et chez les marins de la garde par exemple.
C'est l'époque du SHAKO emblématique des troupes de l'Empire.
A la FIN DE L'EMPIRE apparait le SHAKO ROULEAU, quasiment cylindrique.
Cette coiffure va avoir tendance à s'incliner vers l'avant et à perdre de sa hauteur, pour aboutir au shako encore porté par les saint Cyriens.
La phase ultime d'évolution est le képi actuel, qui a perdu sa hauteur et est cylindrique

haut de page