Pensez à mettre à jour votre navigateur

Vous utilisez une version obsolète d'Internet Explorer. Bon nombre de sites Web ne prennent plus en charge Internet Explorer 6 et vous ne pourrez plus accéder à ces sites avant d'avoir effectué la mise à jour de votre navigateur.

Vous n'êtes pas sûr ?

Visitez la page de support Microsoft.

Ce site reste consultable mais de manière beaucoup moins optimale qu'avec un navigateur récent.

Utilitaires Menu Catalogue Avantages

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


Le maréchal Bessières, Duc d'Istrie (1768- 1813) - A Rabel - Librairie des 2 empires - 2004

  1. 15,00 €

    Épuisé

Voilà un homme à la brillante carrière dont la mort a beaucoup peiné l'Empereur.
Petit accroc en dos de couverture, bon état par ailleurs.
Nombre de pages : 248
Format : 14,5 x 20,5 cm
Date de parution : 8 déc. 2009



Dans cette biographie, qui parut la première fois en 1903, André Rabel retrace avec justesse la carrière de celui qui vécut comme Bayard et mourut comme Turenne. Il reçut le titre de Maréchal d'Empire dans la promotion du 19 mai 1804. Les études sur ce personnage sont peu courantes, l'ouvrage de Rabel nous offre de nombreux détails sur les opérations de la Grande Armée auxquelles Bessières a participé. De son engagement en 1792 comme cavalier dans la garde constitutionnelle de Louis XVI, à sa nomination au grade de général de division en 1802, le futur maréchal participe aux principales campagnes, celles des Pyrénées, d'Egypte et de Syrie ainsi que les deux campagnes d'Italie. Il chevauchera à la tête de la cavalerie de la Garde Impériale durant les campagnes de Prusse, de Pologne et d'Autriche. Le Duc d'Istrie est aussi engagé dans le "guêpier espagnol" et dans la terrible aventure russe' Cette étude nous apprend beaucoup sur sa personnalité et son caractère, on en sait plus sur ce haut personnage qui força le respect de tous, y compris celui de ses adversaires. Partout présent, ne se départissant jamais de sa lucidité et d'une certaine modestie, le duc d'Istrie fut un témoin privilégié de par ses fonctions. Sa destinée fit qu'il n'assista pas aux premiers désastres ni à la chute de l'Empire.

haut de page