Pensez à mettre à jour votre navigateur

Vous utilisez une version obsolète d'Internet Explorer. Bon nombre de sites Web ne prennent plus en charge Internet Explorer 6 et vous ne pourrez plus accéder à ces sites avant d'avoir effectué la mise à jour de votre navigateur.

Vous n'êtes pas sûr ?

Visitez la page de support Microsoft.

Ce site reste consultable mais de manière beaucoup moins optimale qu'avec un navigateur récent.

Utilitaires Menu Catalogue Avantages

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


Les canonnières en Chine 1900-1945. Amiral Bertrand Estival. Dédicacé par l'auteur.

  1. Nouveauté

    38,00 €

    En stock, expédié sous 24 à 72h

    Commander

Pendant quarante ans, des canonnières ont montré le pavillon français sur les fleuves de Chine. Comment des bâtiments aussi dérisoires pouvaient-ils impunément naviguer, régenter, tirailler, jouer du canon au milieu de cet immense empire ? Il semblait que la moindre pichenette, le plus léger frémissement d'éventail, auraient pu chasser ces pauvres moustiques prétentieux qui s'étaient arrogés, le droit d'imposer leur volonté, leur commerce, leur pacotille, leur religions à ce peuple innombrable, fier se sa civilisation si ancienne, si raffinée, si orgueilleuse. Faut-il que fussent grandes la misère, l'incurie générale, la peur du banditisme, la cupidité des seigneurs de la guerre ... Malgré leur faiblesse les canonnières françaises ont cependant su faire face aux plus graves situations sans jamais déclencher contre la France des mouvements de haine ou de la violence. Dans un pays où règnait l'anarchie elles ont assuré la sécurité de nos concessions et de leurs habitants, la protection des bâtiments battant nôtre pavillon, secouru les missions, tout en effectuant un important travail d'hydrographie et en soignant gratuitement la population. Cette page ignorée de l'histoire de la Marine française méritait de ne pas tomber dans l'oubli. Tapisserie de Luc-Marie Bayle, peintre de la Marine, en couverture. Préface de Luc-Marie Bayle

Relié: 180 pages
Editeur : Marines Editions (1 août 1999)

28 x 21,8 cm .TBE

haut de page